Laws and ideas on gender are putting boys in The Gambia at risk of sexual exploitation. Read The Story

Les Garçons Sont Durs — Les Gilles Sont Pures

Normes de Genre et Exploitation Sexuelle des Enfants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
By ECPAT International
In Middle East and North Africa
May 12TH, 2020

Read The Story

À des niveaux très larges, on s’attend à ce que les garçons soient durs et dominants tandis que les filles sont censées être soumises et protéger leur ‘pureté’ et leur virginité. Les tabous entourant la discussion sur le sexe et la sexualité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord limitent les possibilités d’améliorer la sensibilisation et de créer des stratégies de protection. Certaines normes et certains tabous doivent être mis au défi pour prévenir et réagir efficacement à l’exploitation sexuelle des enfants.

Plusieurs progrès ont été accomplis pour promouvoir la condition des femmes dans la région, et les écarts entre les sexes se sont réduits en augmentant le nombre des filles qui vont à l’école. Cependant, de nombreux pays sont toujours en faveur de l’éducation des garçons, la violence basée sur le genre est toujours répandue et en 2019, seulement 20,19% des femmes de la région travaillaient.

Cette histoire est basée sur un rapport de recherche d’ ECPAT International.

Honneur de la Famille, Faute de la Victime et Droits des Filles

Les normes sociales qui valorisent la virginité des filles peuvent empêcher une action efficace contre l’exploitation sexuelle des enfants. La perte de virginité hors mariage est souvent perçue comme déshonorant la famille, même si elle résulte d’abus et d’exploitation sexuels. Dans de tels cas, les croyances au sujet de l’honneur de la famille peuvent empêcher les victimes de chercher de l’aide, voire même de poursuivre l’auteur.

La culture de la honte hante les enfants victimes et survivants.

Dans de nombreux cas, les femmes victimes d’abus sexuels sont perçues comme responsables de la violence dont elles ont été victimes et de la négligence à se protéger. Cette culture de la honte hante les victimes d’exploitation sexuelle, réprime les signalements, dissimule la véritable portée du problème et empêche les services de soutien d’atteindre les victimes.

Les femmes victimes d’abus sexuels sont perçues comme responsables de la violence dont elles ont été victimes et de la négligence à se protéger.

Les Croyances Sur La Masculinité Laissent Les Garçons Sans Soutien

Les normes sociales et culturelles sur la masculinité conduisent souvent les familles à protéger davantage les filles que les garçons. Dans les sociétés patriarcales, les garçons sont rarement perçus comme des victimes potentielles d’abus sexuels et d’exploitation. Lorsqu’ils sont victimes, les garçons peuvent se blâmer de ne pas avoir répondu aux attentes de la société.

Lorsqu’ils sont victimes, les garçons peuvent se blâmer de ne pas avoir répondu aux attentes de la sociét.

Cela signifie qu’il est également peu probable qu’ils divulguent. Même s’ils demandent de l’aide, les services sont rarement disponibles pour les victimes masculines, car la question n’est même pas perçue comme une possibilité.

Cette histoire est basée sur un rapport de recherche d’ ECPAT International.


Les autres normes sociales qui facilitent le fait que les garçons soient victimes des agresseurs sexuels d’enfants sont:

Les garçons sont plus susceptibles d’être envoyés travailler hors de la maison;
Les garçons sont censés «prendre soin d’eux-mêmes»; et
Les garçons sont plus susceptibles de ne pas être supervisés dans des contextes jugés trop risqués pour les filles.
Un exemple peut être constaté lorsque les garçons sont envoyés pour faire du travail de rue sans surveillance. Bien qu’ils soient plus susceptibles d’être laissés sans surveillance, les jeunes garçons sont en fait tout aussi impuissants à empêcher un homme adulte de les abuser que les filles.

Les Enfants Ayant Une Orientation Sexuelle, Une Identité De Genre et Une Expression Diverses Sont Victimes de Discrimination

Les jeunes ayant une orientation sexuelle, une identité et une expression de genre diverses (SOGIE) sont plus vulnérables à l’exploitation sexuelle dans le monde. Premièrement, ils sont souvent victimes de discrimination de la part de leur propre famille qui peut les renier ou les expulser du foyer. Ensuite, en conséquence, ils sont confrontés à la difficulté de trouver et de conserver un logement et un travail pendant qu’ils sont également confrontés à la discrimination de la société. Dans ces états vulnérables, les trafiquants peuvent facilement les exploiter.

En raison de la discrimination à laquelle les jeunes de SOGIE sont confrontés, ils peuvent s’abstenir de signaler les abus et l’exploitation sexuels ou demander de l’aide par crainte de nouvelles représailles négatives. En Irak et en Arabie saoudite, par exemple, les enfants soupçonnés d’être lesbiennes, gays, bisexuels ou transgenres sont victimes d’une discrimination continue. Le Comité des droits de l’enfant a également déclaré dans ses observations finales de 2015 sur l’Iraq que les jeunes SOGIE étaient exposés à la torture et même à la mort.

Homosexualite Est Illégal Dans 73 pays à Travers le Monde

Soixante-treize pays à travers le monde interdisent tout contact homosexuel, y compris de nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Beaucoup d’entre eux appliquent également la peine de mort pour cette ‘infraction’. Cela peut signifier que les garçons victimes d’abus sexuels qui déclarent avoir été abusés ou exploités sexuellement par un homme peuvent être poursuivis pour homosexualité – qu’ils soient homosexuels ou non. Cela empêche efficacement les garçons qui ont été exploités sexuellement de signaler et de demander de l’aide.

LIRE AUSSI:

Contexte: des pays riches exportateurs de pétrole aux plus pauvres du monde

Les normes de genre néfastes laissent les enfants sans soutien

Les inégalités économiques et sociales affectent les niveaux de mariage des enfants

Lire le Rapport Complet
Rejoignez notre collecte de fonds Facebook – faites un don!

Stay Connected. Sign Up to Receive Updates About Our Impact on Child Sexual Exploitation