Laws and ideas on gender are putting boys in The Gambia at risk of sexual exploitation. Read The Story

Interagency Working Group adopts global terminology guidelines for the sexual exploitation and sexual abuse of children

Posted on Feb 2, 2016

An Interagency Working Group composed of the UN Special Representative to the Secretary General on Violence against Children, the UN Special Rapporteur on Sale of Children, Child Prostitution and Child Pornography, ECPAT International and 13 other international organisations and agencies active in the field of children’s rights, took an important step to strengthen collaboration and address sexual exploitation and sexual abuse of children by adopting new global terminology guidelines.   

Child sexual exploitation and sexual abuse are complex phenomena, warranting a multi-sectoral response. The absence of common language to describe conduct amounting to sexual exploitation and sexual abuse can affect and undermine global efforts to protect children. Even where the same terms are used, there is often disagreement concerning their actual meaning, resulting in confusion and challenges for lawmakers, child protection agencies, media and civil society groups.  In the context of transnational child sexual abuse and sexual exploitation, these difficulties are magnified.

“In these important guidelines, policymakers, professional associations and child rights defenders find a crucial resource to provide precision in terminology, enhance accuracy in the development of monitoring tools, and gain conceptual clarity to mobilise efforts for the safeguarding of children's freedom from sexual violence across regions,” said Marta Santos Pais, the Special Representative to the UN Secretary General on Violence against Children, and core member of the Interagency Working Group.

Known as the ‘Luxembourg Guidelines’, the Terminology Guidelines will be made available to all major child protection agencies and organisations around the world, as well as lawmakers and media to offer practical guidance on navigating the complex lexicon of terms commonly used relating to the sexual exploitation and sexual abuse of children.

“In the fight against sexual exploitation and sexual abuse of children, terminology is not just a matter of semantics: it determines the effectiveness of responses,” said UN Special Rapporteur on Sale of Children, Child Prostitution and Child Pornography, Maud de Boer-Buquicchio. “The Luxembourg Guidelines will contribute not only to protecting children, but also in ending the impunity for these heinous crimes,” said the UN Special Rapporteur.

“The Luxembourg Guidelines are a laudable effort of the major child protection actors around the world to achieve greater clarity and understanding on the terminology we use every day in our work,” said Professor Jaap Doek, Chairperson of the Interagency Working Group. 

Initiated by ECPAT Luxembourg and ECPAT International in September 2014, the Interagency Working Group deliberated over the course of 14 months, bringing together experts and international actors in child protection to forge consensus on the terminology used in child protection for sexual abuse and sexual exploitation. 

The Terminology Guidelines will be available in English, French and Spanish in June 2016.

Contact :
Dr Susanna Greijer, Project Coordinator, ECPAT Luxembourg
Email : s.greijer@ecpat.lu
Phone : +352 26 27 08 09

                                                                                                                                                    

 

Des organisations internationales de protection de l’enfance adoptent un guide international de terminologie sur l’exploitation et l’abus sexuels des enfants

Un Groupe de Travail Inter-institutionnel composé de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants, ECPAT International et 13 autres organisations internationales et agences actives dans le domaine des droits de l’enfant ont franchi un pas important dans leur collaboration dans le domaine de l’exploitation et l’abus sexuels des enfants en adoptant un nouveau « Guide de Terminologie ».

L’exploitation et l’abus sexuels des enfants sont des phénomènes complexes qui nécessitent des réponses provenant de multiples secteurs. L’absence de langage commun pour décrire les comportements relatifs à l’exploitation et aux abus sexuels peut affecter et miner les efforts internationaux en matière de protection de l’enfant. Les législateurs, agences de protection des enfants, médias et organisations de la société civile connaissent les nombreuses confusions et défis liés à l’utilisation de termes identiques qui sont souvent compris de manière différentes. De plus, dans le contexte transnational de l’exploitation et l’abus sexuels des enfants, ces difficultés sont exacerbées.

« Ce guide apporte des ressources cruciales qui permettent aux acteurs concernés de fournir des précisions terminologiques, de renforcer le développement d’instruments de suivi de projets et de clarifier des concepts en vue de mobiliser les efforts visant à protéger la liberté des enfants face à la violence sexuelle à travers toutes les régions » explique Marta Santos Pais, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants et membre du Groupe de Travail Inter-institutionnel.

Dénommé le « Luxembourg Guidelines », le guide de terminologie sera disponible pour toutes les agences et organisations de protection des enfants à travers le monde, ainsi que les législateurs et médias en vue de fournir des recommandations pratiques dans le lexique complexe des termes utilisés communément qui concernent l’exploitation et l’abus sexuels des enfants.

“Dans la lutte contre l’exploitation et l’abus sexuels des enfants, la terminologie n’est pas qu’une question de sémantique : cela determine l’efficacité des réponses apportées” ,  dit la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants, Maud de Boer-Buquicchio. “Le Luxembourg Guidelines contribuera non seulement à protéger les enfants, mais aussi à mettre fin à l’impunité de ces crimes haineux”, souligne la Rapporteuse spéciale.

« Le ‘Luxembourg Guidelines’ est le fruit d’efforts louables de la part des principaux acteurs dans la protection de l’enfant en vue d’atteindre une plus grande clarté et compréhension sur la terminologie que l’on utilise tous les jours dans notre travail » souligne Professeur Jaap Doek, président du Groupe de Travail Inter-institutionnel. « Le guide constituera un outil important pour les responsables politiques, les acteurs des droits de l’enfant, les médias et la société civile afin d’aborder les formes existantes et émergentes d’exploitation sexuelle des enfants » précise Pr. Doek.

Initié par ECPAT Luxembourg et ECPAT International en septembre 2014, le Groupe de Travail Inter-institutionnel a collaboré au cours des 14 derniers mois, réunissant des experts et acteurs internationaux dans la protection des enfants afin d’atteindre un consensus sur la terminologie utilisée dans la protection de l’exploitation et l’abus sexuels des enfants.

Le guide de terminologie sera disponible en ligne en anglais, français et espagnol dès juin 2016.

ECPAT Luxembourg Asbl

ECPAT Luxembourg Asbl a pour objet de lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales. Elle soutient des projets de prévention, de réhabilitation et de réinsertion en faveur des enfants vulnérables et/ou victimes d’exploitation sexuelle dans différents pays du Sud. Par ailleurs, ECPAT Luxembourg Asbl mène au Grand-Duché des actions de sensibilisation dans le cadre de la lutte contre l’exploitation sexuelle et commerciale des enfants. www.ecpat.lu

Contact :
Dr Susanna Greijer, Project Coordinator, ECPAT Luxembourg
Email : s.greijer@ecpat.lu
Phone : 26 27 08 09

Stay Connected. Sign Up to Receive Updates About Our Impact on Child Sexual Exploitation